Sarah Inglis, maître chien depuis son enfance

maitre_chien_sarah_1Sarah nous confie, qu’elle aime particulièrement les chasses de Janvry pour son ambiance mais également pour le professionnalisme des équipes « organisées et concentrées ». Elle nous avoue que : « les oiseaux à Janvry volent plus hauts, c’est très motivant pour les chiens, si la réussite est là » !

Issue d’une famille de dresseurs, Sarah vient du comté de Devon dans le sud-ouest de l’Angleterre. Depuis son enfance, elle a été élevée avec des animaux : « une façon de vivre que j’ai particulièrement appréciée ». En Angleterre le chien ne travaille qu’après ses 8 mois quand sa musculature est développée et son esprit prêt à recevoir des consignes. « Mes chiens doivent être heureux de rapporter des objets, j’apprends à les connaître puis à développer leur nez naturel ainsi que leurs point forts ».

A ses deux ans, le chien commence à rapporter le gibier lors de chasses organisées.

Selon Sarah, il faut utiliser des ordres brefs, à syllabes réduites, comme par exemple « sit, down, stay, come » qui sont souvent associés à des gestes précis que le chien mémorise pour qu’ils deviennent ses référents. Pour un meilleur apprentissage, le plus jeune chien peut être formé par le plus âgé, son expérience et ses actions permettent une formation plus seine et plus rapide.

Murphy a un très bon œil « il ne perd pas le gibier de vue », Crumpet quant à lui est rapide et déterminé. Ses chiens ont été dressés avec un sifflet différent, chacun sa tonalité « très aigu et aigu ». Le chien arrive à discerner la fréquence du sifflet et donc perçoit l’ordre, même à grande distance. Différents motifs sonores sont utilisés pour déclencher des réponses différentes.

L’équipe de Janvry est heureuse d’avoir accueilli Sarah, un maître chien plein de vie et à l’écoute.

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*