Description du Château de Janvry

janvry chateau2_clip_image002

L’hôtel seigneurial de Janvry a été construit dans la région de l’Hurepoix. Les premiers témoignages sur sa construction datent de 1560 ; un acte qui peut paraître mineur mais qui devient très révélateur quant à l’histoire du premier château. La description des lieux était ainsi « un ruisseau de la vidange des douves, l’estable à vaches au bout de la cour, les estables dudit hostel, la bassecourt dudit hostel avec bergerie 180 bestes, la granche de la bassecourt » et une douzaine de pièces. Des caves étaient également présentes : situées sous le logis, elles sont toujours visibles de nos jours sous les ailes nord et ouest. Les pièces voutées permettaient d’entreposer du vin et des vivres pendant des années, y compris du cidre et des alcools de poire et pomme, autrefois produits au château. Deux styles sont reconnaissables : un plus ancien avec un plafond à plusieurs voûtes, s’appuyant sur un pilier central et rappelant l’architecture de la Renaissance. La partie plus récente est constituée d’une voûte centrale. La présence de douves peut être expliquée par une architecture militaire typique de cette époque du 16e siècle, à laquelle la sécurité était parfois compromise par les pillages.

Le château actuel a été construit dans le style Louis XIII autour de 1650, selon un plan classique en forme de « U » : un corps central avec un rez-de-chaussée, rejoignant deux tours massives et un second niveau sans étage, mansardé avec cinq baies vitrées par niveau. Le château est caractérisé par deux niveaux réguliers, sans lucarnes dans le toit. Du côté de la cour centrale, trois fenêtres se trouvent du côté gauche de l’entrée et deux du côté droit. Le corps principal s’ouvre de l’autre côté sur une vaste terrasse donnant sur le parc. La façade orientale du bâtiment, côté jardin, est caractérisée par une absence de symétrie typique et unique du style Louis XIII, avec cinq fenêtres à droite de la porte d’entrée et quatre sur la gauche.

Précédant l’arrivée au château, une allée de peupliers d’une longueur de 180 mètres conduit à la cour d’honneur. La demi-lune entre la route et l’allée donne une perspective intéressante, délimitée par les peupliers.  L’accès au bâtiment se fait ensuite par un pont construit au dessus des douves, conduisant aux grilles. Le château se trouve au sein d’un vaste parc de plus de 14 hectares, lui-même entouré de murs de pierre. Le parc est constitué de prairies, d’un étang et d’espaces boisés avec des essences variées (chênes, hêtres, châtaigniers, ormes, noisetiers…). Selon la légende, les Châteaux de Janvry et de Saint-Jean-de-Beauregard auraient été reliés par des tunnels souterrains pour échapper aux pilleurs ou attaques en tout genre.

L’aile nord a été conçue pour garer les carrosses et accueillir des attelages et chevaux. Au fil du temps, cet emplacement a été remplacé par le petit théâtre qui est resté intact depuis le début du XXe siècle. Cette aile abrite également plusieurs pièces telles que la cuisine avec sa cheminée monumentale qui permettait de cuire le gibier. L’aile Sud quant à elle fait face à la cour de ferme donnant sur les grandes écuries où les bovins et chevaux étaient entretenus. Initialement prévue pour le personnel, elle possède sa propre entrée avec un puits originel et toujours fonctionnel.

L’intérieur du corps de logis inclut des pièces en enfilade, telles qu’une grande entrée, la salle de billard, les salons et salles à manger, toutes avec des hauts plafonds. Les pièces sont très lumineuses grâce à l’exposition des fenêtres face à l’est et l’ouest, du lever au coucher du soleil. Au second étage, le long couloir mène aux différentes chambres qui donnent toutes sur le jardin.

Le château, composé du pavillon principal, des douves et des communs, est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis le 11 mai 1981.

Nous remercions Julien Christian pour ses recherches.

 

Retrouvez le Château de Janvry sur Facebook.

0
0

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*