Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les renards

fox

Les renards sont omnivores et se nourrissent toujours de matière minérale et de matière provenant d’autres êtres vivants, animaux et/ou végétaux.
Un renard va consommer 500 grammes (environ 120 kcals) de nourriture quotidiennement. Une femelle en gestation ou en période de lactation aura besoin de 700 grammes par jour, et un renardeau jusqu’a un kilo.

Les renardeaux sont allaités durant 8 semaines environ, puis ils sont nourris après sevrage par régurgitation, par l’un ou l’autre des parents. Plus tard dans leur jeunesse, la renarde apportera des petites proies (telles des taupes, mulots, souris, campagnols) morts d’abord puis vivants. D’eux même, les renardeaux ne toucheront jamais un animal trouvé mort. A l’âge adulte, la nourriture des renards est variable selon les saisons et les régions où vit l’animal : le renard profite de l’abondance saisonnière de certaines ressources et s’adapte par défaut à l’extrême diversité des biotopes qu’il fréquente.

 

Sauf rare exception, le renard s’attaque rarement à des proies trop grosses (au dessus de 5 ou 6 kg), qui pourrait être un gros lièvre, par exemple. La quantité consommée par le renard dépend de la quantité de proies disponibles : c’est pourquoi le régime alimentaire du renard diffère considérablement d’un endroit à l’autre et d’une saison à l’autre. Les petites proies sont entièrement mangées par les renards. Par contre, lorsque les proies sont plus grosses, le renard délaissera la tête, les membres, la queue et la peau. Le renard évolue 6 à 13 km/h et peut chasser a 60 km/h sur de brèves distances.

Aux abords des terriers de renard, on trouve généralement des ossements et des reliefs de repas ou de proies non consommées. Quand un renard a mangé un oiseau, les restes sont assez facilement reconnaissables. En général, la tète est absente car a été avalée en premier. Les plumes ont été arrachées par touffes et sont plus ou moins collées à cause de la salive du renard. Les os ont été écrasés ou coupés. Quant aux plumes des ailes et de la queue, elles ont été coupées et il manque la partie inférieure du de la plume, qui sera retrouvée dans les excréments du renard.

Le renard consomme des petits rongeurs, surtout des campagnols, des lapins, des faisans et des perdreaux. Un renard consomme chaque année 6000 à 10000 rongeurs. La consommation d’invertébrés est constante durant le printemps et l’été : coléoptères, lépidoptères orthoptères, et lombrics, dont les renards raffolent.

Le renard consomme également des fruits à pépins, des fruits a noyaux, et des baies en fonction des saisons. Souvent, noyaux et pépins sont avalés par le renard, puis rejetés dans les excréments du renard. Les excréments sont disposés à des fins de marquage de territoire. Le territoire d’un renard varie entre 10 et 2000 hectares en fonction des régions (villes ou campagnes). Un renard peut manger un cadavre de cervidé, tels un cerf ou un chevreuil morts. Ces cadavres permettent souvent au renard de passer l’hiver. Les excréments des renards mais aussi de certains mammifères tels, hérisson, belette, martre, putois, blaireau, chat sauvage, ou lynx sont souvent déposés sur une taupinière, une pierre, une touffe d’herbes et au croisement de pistes. Quand elles sont récemment déposées, les excréments ont une plus forte odeur à l’époque du rut. Leur disposition et le fait que le renard les arrose de son urine, pour répandre son odeur, jouent un rôle primordial dans la délimitation du territoire.

Le renard à l’habitude de tuer plus qu’il ne lui en faut quand il pénètre dans un poulailler ou un élevage de faisans ou quand les oiseaux ne peuvent fuir. Ce comportement fait l’objet d’études poussées pour comprendre ces réactions qui sont peut êtres dues au fait que les animaux ne peuvent s’échapper.

0
0

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*